Salaires dans l’IT : état des lieux en 2021

Le marché de l’emploi a été fortement affecté par la crise sanitaire liée au COVID-19. Cette problématique a fortement touché les entreprises de la tech, du digital et de l’IT. Toutefois, c’est l’un des rares secteurs qui a connu malgré tout, une progression. En effet, il a fallu transformer les entreprises, digitaliser les projets et adapter les systèmes au nouveau mode de travail et de vie. Les comportements ont changé et la situation est devenue imprévisible. Dans ce contexte quelque peu confus, les métiers de l’IT ont gagné en importance avec de nouvelles tendances salariales en fonction des métiers. De nombreux professionnels se reconvertissent dans les métiers de l’IT. Voici donc un aperçu des rémunérations des métiers des technologies de l’information, tiré d’une étude menée par PageGroup.

Un marché des talents qui se stabilise

Il y a quelques années, le secteur de l’IT était un marché porteur d’opportunités. Il était très attractif pour des talents dans un contexte de reconversion. Aujourd’hui, les recruteurs cherchent plutôt des candidats très qualifiés et experts en leurs compétences. Désormais, le marché de l’emploi connaît une saturation des profils juniors, qui peinent à décrocher des postes en entreprise. S’il y a quelques années, on constate une véritable guerre des talents, de nos jours, l’offre et la demande d’emploi se stabilisent voire s’inverse. Certes, les entreprises ont du mal à trouver des ingénieurs informatiques ou des experts de l’IT. Cependant, l’écart diminue à cause du contexte actuel.

Il faut donc que les nouveaux professionnels du secteur aient conscience de cette situation. Les professionnels seniors auront plus de chances de trouver des postes, malgré les rémunérations élevées, car ils sont moins nombreux. Les profils juniors devront dépasser le cap du débutant avant d’obtenir des postes plus intéressants et rémunérateurs.

Des rémunérations qui s’équilibrent

Selon PageGroup, le géant anglais du recrutement, les rémunérations iront dans le même sens que les opportunités d’emploi. Ainsi, au cours de 2021, les rémunérations se stabilisent dans le marché de l’emploi. Il restera tout de même certains métiers qui bénéficieront d’une place privilégiée. Tous ceux qui ont trait à la digitalisation des entreprises et qui requièrent des connaissances techniques ont été favorisés par la crise sanitaire. En ce sens, le secteur a tendance à bien vouloir retenir des talents et développer des carrières du personnel recruté avant la pandémie. Cela se fait au détriment de l’acquisition de nouveaux profils et talents.

L’importance actuelle des soft skills

Depuis un certain temps, les recruteurs donnent une grande importance aux soft skills et aux compétences comportementales. Avec la crise sanitaire, c’est d’autant plus vrai, car il faut savoir faire preuve d’adaptation, d’autonomie et prendre des initiatives. Toutes ces compétences humaines font partie des éléments distinctifs entre des profils qui se ressemblent. Avec le télétravail et l’individualisation des tâches, les soft skills sont particulièrement recherchées. Cette tendance continuera de croître dans les mois à venir face à l’indétermination de la situation du marché de l’emploi. Le secteur informatique s’aligne sur cette tendance générale.

Un secteur en pleine croissance malgré tout

Le secteur de l’IT et informatique sort du lot en ce qui concerne la crise sanitaire. Même s’il est touché par la situation actuelle, il s’en bénéficie à plusieurs égards. En effet, les métiers de l’IT participent activement à la transformation des sociétés et à leur digitalisation. Si ce processus était déjà en place avant le confinement, la situation sanitaire a accéléré la transformation. L’informatique a été le secteur qui a permis aux entreprises de s’adapter aux circonstances. Lorsqu’un salarié de l’IT intervient dans une mission, la manipulation est d’ordre technique et donc bien rémunérée. Les entreprises ont compris le besoin d’investissement dans leur numérisation. Malgré un CA plus faible, elles n’ont pas limité leur demande de services informatiques. D’ailleurs, l’appel à l’expertise IT a été légèrement supérieur à celle de l’an dernier. À titre d’exemple, la grande majorité d’ingénieurs IT récemment diplômés a occupé un poste d’emploi en peu de temps au cours de 2020.

Les profils IT les plus recherchés en 2021

Le Data Analyst

En pleine ère de l’information, les entreprises doivent bien connaître leur marché, les chiffres, les clients… La crise a accentué ce besoin de connaissance fine pour optimiser les rendements. En ce sens, toutes les données que l’entreprise récupère doivent être mises en forme et interprétées par un professionnel adapté. Mieux vous maîtriser vos bases de données, mieux vous pouvez faire face par temps d’incertitude. C’est à ce moment-là que le Data Analyst ou Scientist intervient. Ce profil est l’un des profils les plus recherchés dans l’IT en 2021, avec des offres qui ne cessent d’être publiées, et une pénurie de professionnels compétents. Pourtant, un Data Analyst ou Scientist bénéficie d’une rémunération confortable. Il faut compter entre 34 000 € et 46 000 € pour un junior. Le salaire évolue vers les 60 000 € voire le 82 000 €, pour les professionnels plus expérimentés.

La cybersécurité

Avec la crise sanitaire, les nouveaux systèmes cloud et le phishing croissant, les professionnels de la cybersécurité deviennent fondamentaux pour la santé digitale d’une entreprise. En effet, en 2020 le nombre de cyberattaques a fortement augmenté. En 2021, les offres d’emploi pour les responsables de la sécurité des systèmes des entreprises ont explosé. Les rémunérations vont de 45 000 € pour un junior à plus de 75 000 € pour un senior. Ils sont parmi les profils les plus recherchés de 2021 !

Autres profils sollicités

Au-delà de ces deux métiers les plus recherchés, il existe d’autres profils qui ont la cote. Parmi eux, on peut nommer le technicien support, les développeurs (malgré la saturation du marché des juniors) et les administrateurs systèmes et réseaux. Ils sont d’ores et déjà les profils les plus sollicités de 2021.

Plusieurs modalités de travail

Les experts de l’IT connaissent bien les nouvelles modalités de travail et prônent pour une flexibilisation des formes. En ce sens, c’est un secteur qui attire les nouveaux diplômés. Ainsi, 10 % des professionnels du secteur travaillent en freelance. Toutefois, la crise économique peut les pousser davantage à chercher des CDI ou des missions durables.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com