Numeum prévoit 4,8% de croissance pour le secteur IT en 2021

Après une année 2020 compliquée, fortement marquée et perturbée par la crise sanitaire, il semblerait que 2021 laisse place à une croissance du secteur IT. Un an plus tard, les entreprises continuent de s’adapter aux changements liés à la pandémie mais ont une plus grande marge de manœuvre. Elles font appel aux professionnels IT afin de mener une transition ou un développement digital qui leur permettent de surmonter les difficultés. Dans ce contexte, Numeum a mené une conférence semestrielle pour faire le bilan de la première moitié de l’année. Les prévisions ? Une croissance de 4,8 % du secteur informatique, avec un marché de l’emploi dynamique et de belles opportunités pour l’avenir. Découvrez tous les détails dans cet article !

Secteur informatique : quel bilan du semestre et quelles perspectives en 2021 ?

Numeum est un syndicat professionnel qui regroupe Tech’in France et Syntec Numérique. Après sa première conférence de l’année, ayant pour objectif d’établir le bilan du semestre, Numeum a dévoilé le compte rendu.

Les perspectives sont plutôt encourageantes, avec une orientation vers la croissance en 2021, au profit des entreprises du secteur informatique, malgré la baisse de l’an dernier, provoquée par la crise liée au COVID-19. Les prévisions annoncent un retour à la hausse de l’activité, avec près de 55 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021.

Ce syndicat professionnel avait prévu une hausse de l’activité, mais pas à ce point ! D’où la nécessité de revoir ses prévisions au cours de la conférence semestrielle. On passe d’une prévision de 1 % de progression pour 2021, à 4,8 % de croissance pour l’année en cours. C’est-à-dire que Numeum table sur presque cinq fois plus de croissance !

Même si le secteur IT français était bien derrière ses homologues européens, entre 2019 et 2020, 2021 devrait la positionner au même rang que le Royaume-Uni (avec une croissance de 4,8% aussi), devant l’Italie (dont la croissance se limite à 4%), et juste derrière les Pays-Bas (avec + 5,2%), l’Espagne (avec 5,3%) et l’Allemagne (avec une croissance supérieure de 6,3%).

Quelles raisons du regain d’activité du secteur informatique ?

Pour 2021, 54 % des DSI ou directeurs des systèmes d’information vont consacrer un budget IT plus élevé. Cela implique donc une forte hausse des dépenses IT, à grande échelle en 2021. Cela permettra un regain d’activité du secteur informatique.

Les missions vont se focaliser sur la migration des entreprises et des données vers le cloud. Plus de la moitié des clients des entreprises du secteur numérique priorise l’amélioration des performances de l’usage de la data. Les projets déjà lancés, et ceux à venir en 2021, vont dans ce sens, selon les projections de Numeum. Un beau programme pour un secteur dont l’activité reprend avec plus de force.

On compte cinq leviers de croissance principaux qui se démarquent de toutes les opérations. Le principal est l’intégration de systèmes et le conseil, avec 28,1% de hausse prévue pour ce qui reste de l’année. Il permet de faire face à la forte demande en cloud vertical, à la modernisation de l’infrastructure des entreprises et des apps, ainsi qu’à la mise en place de conteneurs informatiques.

D’autres secteurs IT en pleine croissance

On prévoit également une croissance dans de nombreux secteurs du numérique. Après le conseil et l’intégration vient le big data, avec une croissance de 23,4%. Les entreprises investissent dans la collecte de données et leur usage afin de faire évoluer leur plan commercial. Ensuite, c’est l’IoT qui devrait croître de 21,6% dont la mission principale sera de proposer des solutions avec la 5G ou l’edge computing.

D’autres secteurs IT devraient connaître de belles perspectives pour 2021, comme la transformation digitale, avec un accompagnement de l’expérience, la digitalisation des process et l’apparition d’entreprises dématérialisées.

Le secteur de la sécurité mise également sur l’informatique afin de diminuer les risques de cyberattaques, en faisant progresser le secteur de 9,2%.

Un marché de l’emploi IT à la hausse

Cette croissance devrait se refléter sur le marché de l’emploi IT, avec des recrutements déjà lancés pour cette année. On recrute 29% plus de jeunes diplômes et 27% plus d’alternants, ce qui met en évidence l’attractivité du numérique pour les jeunes actifs.

Dans ce contexte, les entreprises cherchent à offrir des conditions attractives. 60% des entreprises ont changé leurs modes de travail, dont 57% de cette portion le font pour améliorer leur image auprès des nouveaux talents et 43%, pour être plus souple à l’heure de gérer les compétences sur les projets de l’entreprise.

En 2020, le secteur informatique a vu la création de 4 600 emplois en interne. Malgré la crise, cela représente une 11e année d’affilée de croissance en termes d’emplois dans l’IT. Cependant, cette croissance est inégale dans l‘Hexagone. Certes, l’Auverge Rhône Alpes a créé 1174 postes, au profit de nouvelles opportunités. Toutefois, la Normandie, la région PACA et l’Occitanie ont diminué le nombre de postes au cours de l’an précédent.

Des investissements pour adopter le télétravail

Les entreprises misent sur des besoins essentiels, cités au-dessus. En parallèle, les organisations cherchent à investir dans le travail à distance et l’amélioration des conditions. Forcée par la pandémie, cette modalité de travail est déjà assez ancrée dans les mœurs et se poursuivra au-delà de la crise sanitaire. Si les entreprises ne proposent pas des conditions attractives, elles auront du mal à retenir des talents et à améliorer l’efficacité de production. Il s’agit donc d’un investissement durable.

En chiffres, le secteur IT bénéficiera des 332,9 milliards de dollars dépensés en 2021 pour développer le télétravail. Cela représente une hausse de 4,9% par rapport à l’an dernier. Parmi les outils développés, on trouve le développement des services de communication comme la vidéoconférence, les logiciels d’infrastructure ou encore les moyens de sécurité.

Il reste maintenant à appliquer ces nouvelles technologies et outils aux ERP, à la supply chain et à la relation client, même si les performances restent perfectibles en distanciel.

Malgré tout, cela reste d’excellentes perspectives de reprise pour le secteur numérique, dans ce qui reste en 2021. Le premier semestre marque le tempo de la croissance pour les entreprises de l’IT.

Pingbacks/Trackbacks

  1. Numeum prévoit 4,8% de croissance pour l... - 23 septembre 2021

    […] Une croissance de 4,8 % du secteur informatique, avec un marché de l'emploi dynamique et de belles opportunités pour l'avenir. Une croissance cependant est inégale. Certes, l’Auverge Rhône Alpes a créé 1174 postes, au profit de nouvelles opportunités. Toutefois, la Normandie, la région PACA et l’Occitanie ont diminué le nombre de postes au cours de l’an précédent.  […]

Comments are closed.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com