Les évolutions du travail

Tous digital nomad

L’année 2020 a accentué des tendances qui étaient déjà en place avant la pandémie mondiale. Le confinement et le télétravail massifié ont accéléré les processus de transformation. Le besoin des entreprises de se réinventer a entraîné une digitalisation de tous les secteurs. La situation a mis à l’épreuve tous les domaines d’activité, en favorisant ceux qui se sont adaptés à la nouvelle réalité. Cela a des conséquences dans le monde du travail qui sont déjà perceptibles et qui vont continuer de se développer sur le court, le moyen et le long terme. Les salariés et les chefs d’entreprise s’aperçoivent qu’il est possible de mener l’activité professionnelle autrement, avec plus de flexibilité notamment. Toutes ces tendances entrent en jeu dans la compétitivité et dans le développement d’une entreprise. Découvrez dans cet article les évolutions clés du travail dans les temps à venir.

Le travail à distance et des bureaux désertés

Si avant la pandémie, se déplacer au bureau ou au siège de l’entreprise du lundi au vendredi semblait une réalité immuable, cette prémisse a été mise à mal par le contexte actuel. L’une des choses que la pandémie a prouvé, c’est que l’obligation d’aller au bureau est totalement arbitraire, et qu’une entreprise peut être aussi productive, voire plus, avec des employés qui font du télétravail.

Cela ne veut pas dire pour autant que le bureau traditionnel est vétuste à jamais. Toutefois, la présence des salariés tout au long de la semaine paraît comme une tradition dépassée. Les sondages montrent que la plupart des salariés voudraient conserver quelques jours de télétravail à la semaine. Ce serait donc passer à un système mixte de travail présentiel et distanciel. Pour le télétravail, la maison n’est pas le seul cadre. Il existe d’autres lieux adaptés pour travailler sans être isolé chez soi, avec plus de flexibilité qu’en entreprise.

Chercher des employés ailleurs que dans sa zone géographique

Si les employés n’ont pas besoin d’être physiquement au siège de l’entreprise, les employeurs peuvent donc aller chercher des talents ailleurs. Le recrutement devient beaucoup plus flexible grâce à la décentralisation du travail provoquée par le Covid-19. En effet, jusqu’à présent, une entreprise devait limiter son rayon de recrutement à quelques kilomètres de son lieu de travail.

Dans une perspective de travail digital et à distance, les sociétés peuvent étendre la portée des recherches de personnel. En fonction des besoins et des possibilités, c’est plus envisageable de faire une modalité mixte de travail en présence ou à distance. C’est surtout une possibilité non négligeable quand il s’agit de profils en tension. Même si les travailleurs à l’étranger ont plus de contraintes fiscales et administratives, cela n’est pas pour autant une limitation radicale.

Engager des talents à distance permet aux entreprises de renforcer leur compétitivité par rapport au marché du travail et à la concurrence.

Décentraliser les entreprises et les pôles

Si vous poussez la perspective à distance un peu plus loin, l’idée d’entreprise comme un centre unique de travail devient obsolète. En effet, quel serait l’intérêt de tout concentrer en un seul lieu alors que rien n’empêche de décentraliser les services ? Grâce aux outils développés ces dernières années et mis en pratique pendant la pandémie, la télécommunication est aujourd’hui presque irréprochable. Une entreprise pourrait assumer les échanges via des visioconférences, un canal de Slack ou autres technologies de communication.

En fonction des intérêts et des objectifs, il pourrait être avantageux de dispatcher les secteurs d’une entreprise sur le pays. Il existe des solutions pour louer des bureaux et des espaces de travail pour bénéficier d’une grande flexibilité. Certains opérateurs s’occupent de trouver les sites qui conviennent le mieux à votre entreprise.

Le fait est que décentraliser les pôles exports permet d’étendre son réseau et sa présence dans le pays ou à l’international. C’est un choix stratégique, économique et humain.

Renforcer les liens sociaux au sein de l’entreprise et des interactions

Si le travail à distance et l’éclatement des ressources humaines des entreprises favorisent l’isolement, il faut donc cultiver le lien social des salariés. Cela permet d’encourager et de renforcer le sentiment d’appartenance à une société collective. C’est à la fois rassurant et stimulant pour la productivité des entreprises. Que ce soit à distance ou en présentiel, il est tout à fait possible d’organiser des activités qui entretiennent les liens entre salariés entre eux et avec les chefs d’entreprise.

Dans la perspective du home office et des espaces de travail collectif, les entreprises pourront proposer à leurs employés participant à un projet commun de se réunir en dehors du siège social. C’est une manière d’éviter parfois les trajets jusqu’à l’enceinte de l’entreprise.

Par ailleurs, cela permet aux salariés de travailler dans un cadre plus détendu mais tout aussi sérieux. Les lieux de réunion peuvent inclure des sites inspirants ou présentant une affinité avec leurs loisirs et intérêts. Finalement, c’est un moyen de cultiver des liens plus étroits en petits groupes.

Pour les activités à distance, les entreprises peuvent prévoir des jeux ou des événements en ligne. Elles peuvent faire appel à des services de livraison pour organiser des repas ou des apéros virtuels. Cela permet de se voir les visages et de partager des anecdotes de la semaine de vive voix.

Les salariés sur le devant de la scène

Dans l’évolution du travail et des mentalités, le salarié devient une préoccupation centrale pour l’employeur. Les entreprises mettent en avant de plus en plus ses talents. Elles devraient les encourager dans la formation continue à travers des stages et des formations en ligne, fortement développées depuis le confinement. Cela contribue à l’épanouissement professionnel des équipes, tout en mettant en valeur ses compétences et son activité au sein de l’entreprise.

Un autre point centré sur le salarié, c’est la veille de la santé et du bien-être du salarié pour améliorer les performances. En effet, le télétravail peut être aussi synonyme de stress. Les entreprises prennent de plus en plus en compte la santé de son équipe. Cela passe par des ateliers de yoga, de méditation, l’envoi de paniers de fruits et de légumes, entre autres. On passe d’une logique centrée sur le chef d’entreprise à un schéma tourné vers le salarié.

En somme, les points mentionnés ci-dessus sont des tendances qui étaient déjà visibles avant la pandémie. La crise sanitaire a encouragé leur accélération et le monde du travail devrait continuer à évoluer dans cette perspective.

Retrouvez toutes nos offres d’emploi en full-remote !

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com