Formation data : comment devenir data scientist ?

Les métiers de la Data

Le métier de data scientist est très demandé par les entreprises, qui souffrent d’un manque de compétences en la matière. Quelle formation suivre pour répondre à ce besoin qui explose ? 

Le data scientist, un expert toujours aussi convoité 

La demande reste supérieure à l’offre : les data scientists ont plus que jamais le vent en poupe auprès des entreprises, qui ont du mal à recruter des ressources qualifiées sur cette expertise. Elles doivent pourtant plus que jamais valoriser leurs données, si elles veulent se démarquer de leurs concurrents et développer de nouveaux modèles économiques. 

En effet, le data scientist assure pour les organisations le traitement et l’analyse de données qui sont au coeur de nombreux projets, dans des buts variés : automatisation des tâches à faible valeur ajoutée, enrichissement de l’expérience client, aide à la décision, lutte contre la fraude… 

Une stratégie “data-driven” est donc requise. Il s’agit d’être en mesure d’analyser les données, qui pourront dès lors être exploitées intelligemment et permettre la prise de meilleures décisions stratégiques. 

Data scientist : quelles missions ?

Pour répondre à ces besoins, la mission du spécialiste des chiffres, des statistiques et des programmes informatiques est claire. Il doit ainsi assurer la responsabilité du croisement des données de l’entreprise avec celles générées par les canaux digitaux et les services web. 

Sur cette base, le data scientist sera alors en mesure d’extraire de la valeur de ces données et d’accompagner, donc, l’entreprise dans sa prise de décisions stratégiques comme opérationnelles. 

A lui également d’analyser l’ensemble des données dont dispose l’entreprise (autour de ses clients, ses prospects, ses employés, etc.). Et ce, autour de quatre missions principales. 

  • Compréhension de la stratégie de l’entreprise et de sa problématique (marketing, commerciale, marché, RH, fidélisation client…). 
  • Modélisation statistique en réponse à la problématique. 
  • Définition des données utiles, disponibles ou non, à consolider ou modifier, permettant de résoudre la problématique.  
  • Analyse des données et restitution des résultats : prospectives, conseils d’amélioration, analyse tendancielle ou prédictive, anticipation de risques, suivi de phénomènes en temps réel… 

Le data scientist n’est pas seulement un statisticien. Il travaille avec les différentes directions de l’entrepris et des profils variés, de manière transverse, pour garantir l’amélioration de la performance et de la rentabilité de l’entreprise : informaticiens, statisticiens, data analysts, data miners, marketers, webmarketers… 

Data Scientist : formation, salaire et secteurs recruteurs 

De nombreuses grandes écoles ont ouvert leurs portes aux cursus dédiés à la data science et au Big Data, à des niveaux bac + 4 et bac + 5 : HEC, Essac, Polytechnique, Telecom ParisTech… 

Au vu de la pénurie de profils qualifiés, les places sont bien loties niveau rémunération : à partir de 45 000 bruts par an, et jusqu’à 120 000 bruts annuels pour les experts les plus pointus. 

Les secteurs les plus recruteurs sont les suivants : les industries manufacturières, les banques, les gouvernements et les acteurs des services professionnels, mais aussi les secteurs ds télécoms, du transport, des assurances et des fournisseurs de fluide (eau, gaz, électricité). 

“Data science et transformation digitale” : une nouvelle formation certifiante 

Le parcours sera opérationnel dès septembre 2021 : l’IAE Paris-Sorbonne (ou “Sorbonne Business School”) et l’Ecole de guerre économique s’associent également pour lancer la formation certifiante “Data Science et transformation digitale”. 

  • La formation certifiante est accessible à tous sans prérequis. 
  • Elle s’adresse aux consultants, auditeurs, analystes, chargés d’études et chefs de projets, mais aussi à toute personne qui souhaite maîtriser les enjeux de la collecte et de l’analyse de données. 
  • Cinq modules d’une durée de 12 à 15 heures sont proposés aux participants. 
  • Le but de la formation : permettre aux participants de comprendre l’importance de la valeur des données pour une entreprise, mais aussi ses aspects techniques, réglementaires (sécurité, par exemple) et métiers. 
  • Les élèves découvriront également les différentes techniques de collecte et d’agrégation des data, les technologies nécessaires à leur traitement ou encore les outils pour les analyser. 
  • Les étudiants auront accès à des cas pratiques et contenus variés : articles, vidéos, podcasts… 
  • Pour allier théorie et mise en pratique, les participants seront même invités à entrer dans la peau d’un consultant data. Ils mènero  v bb vcxnt à cette occasion un projet web pour mieux appréhender la logique de développement, le code R ou le scraping via Python, ou bien analyser des jeux des données. 
  • Des sessions live permettent par ailleurs d’échanger et de partager avec les experts et les autres participants. 
  • La formation est proposée entièrement en mode virtuel : elle repose sur une pédagogie asynchrone, avec des échanges en différé, pour s’adapter au rythme de chaque participant. 
  • Une évaluation sera proposée à l’issue de chaque module. 
  • A la clé, en cas de réussite, le participant obtient un double certificat délivré par l’IAE Paris-Sorbonne et l’Ecole de guerre économique. 
  • Coût total de la période d’apprentissage de cinq mois : 3500 euros HT, qui peuvent être financés notamment par le compte personnel de formation (CPF) du participant. 

Sur le sujet, consultez également notre article “Data science : des métiers d’avenir !”. 

Rendez-vous sur Carrière-info pour trouver votre prochain job dans le domaine de l’informatique !

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com