En alternance dans l’IT l’année prochaine : quel salaire allez-vous toucher ?

Alternance

Vous avez pour objectif d’étudier en alternance dès l’année prochaine ? L’entreprise qui va vous accueillir fait partie de vos préoccupations, mais vous vous demandez certainement quel salaire vous pourrez toucher. C’est une question tout à fait légitime. Ce revenu se calcule essentiellement par rapport au salaire minimum conventionnel. L’autre donnée qui entre en compte dans le calcul est le type de contrat que vous choisirez. Pour un contrat d’apprentissage, le revenu ne sera pas le même que lorsqu’il s’agit d’un contrat pro. De plus, vous devez aussi prendre en compte votre niveau d’études, la durée du contrat que vous signez, votre âge, etc. Si vous souhaitez tout savoir sur le sujet, vous êtes au bon endroit.

La rémunération en contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage est la première option pour un alternant. Il s’agit d’un contrat à durée déterminée entre une entreprise et un étudiant. Ici, il est question de former l’apprenant tout en lui octroyant une rémunération. Le contrat d’apprentissage est un moyen pour les étudiants entre 15 et 30 ans de se faire former en alternance dans l’IT. Il est également possible d’obtenir ce type de contrat en étant bien plus âgé, mais uniquement sous certaines conditions.

En effet, toute personne préparant un diplôme supérieur peut obtenir un contrat d’apprentissage. Vous pouvez trouver une offre d’alternance sur notre site Carriere-info. Du côté de la rémunération, les apprentis ont droit à des revenus calculés en pourcentage du SMIC. Un autre paramètre qui entre en compte ici est également celui de l’âge. En effet, pour les moins de 20 ans, la rémunération se situe entre 27 et 67%du SMIC. Au-delà de 20 ans, les alternants peuvent recevoir jusqu’à 100 % du SMIC.

Enfin, plus le parcours en alternance dans une entreprise est long, et plus l’alternant a de chance de voir sa rémunération augmenter.

La rémunération en contrat pro

Le deuxième type de contrat que peut choisir un alternant est le contrat de professionnalisation. Celui-ci est assez semblable à un CDD. Le contrat de professionnalisation peut être choisi par des étudiants âgés de 16 à 25 ans. Toutefois, on peut réaliser une formation en alternance dans l’IT avec un contrat pro en ayant plus de 26 ans qui sont :

  • Bénéficiaires du RSA
  • Bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique
  • Des adultes handicapés
  • Des demandeurs d’emploi

Le contrat pro a quelques similitudes avec le contrat d’apprentissage. En effet, la rémunération est généralement basée sur le SMIC, même si elle varie en fonction de l’âge. Le diplôme de l’alternant peut également avoir un impact sur son salaire minimum. Certains étudiants recevront donc 80 % du SMIC tandis que d’autres en percevront 70.

Alternance : majorations de salaire et complément de revenu

Les alternants ont également droit à des majorations de salaires, en fonction du domaine d’activité dans lequel il est impliqué, le type de contrat, la durée de sa formation, etc. Il est d’ailleurs possible de se faire une idée du montant des majorations en regardant du côté du secteur public.

Entre un baccalauréat général, technologique ou professionnel, le salaire est majoré de 10%. Cette majoration peut aller jusqu’à 20 % sur le salaire d’un alternant qui va obtenir un diplôme supérieur tel que le BTS ou le DUT. Par ailleurs, la prolongation d’un contrat peut être envisagée entre l’alternant et son employeur. Dans ce cas, l’entreprise peut envisager une majoration de salaire en fonction de la qualification, de la durée du contrat, etc. Bien qu’étant toujours étudiant, le statut de salarié peut permettre d’obtenir un prime d’activité auprès de la CAF. Le complément garanti par la CAF viendra donc s’ajouter au salaire, mais uniquement sous certaines conditions. En effet, il faut préalablement que l’alternant fasse une déclaration trimestrielle de ses revenus auprès de la CAF. Enfin, un alternant peut, s’il le souhaite effectuer des heures supplémentaires. Celles-ci seront payées, et à un taux horaires différents de la moyenne. Par ailleurs, les suppléments de salaire ne sont pas pris en compte par les impôts sur le revenu.

Quelle différence entre contrat pro et contrat d’apprentissage ?

Même s’ils semblent relativement similaires, il existe quelques différences entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Le contrat de pro est uniquement réservé au secteur privé. Les alternants ne pourront donc travailler que dans des entreprises informatiques, des banques, des entreprises de communication, etc. Il ne s’adresse d’ailleurs qu’aux alternants qui ont déjà une expérience professionnelle avérée, ce qui n’est pas le cas avec le contrat d’apprentissage. La différence entre les 2 options se situe également au niveau de la durée de l’enseignement théorique. En effet, elle est d’un minimum de 150 heures par an en contrat pro contre 400 heures en contrat d’apprentissage.

Les avantages du statut d’alternant

La rémunération est en soit un avantage important pour les alternants. C’est également un statut qui est semblable à celui d’un salarié, ce qui signifie que l’apprenant peut demander des aides financières telles que les bourses, les allocations dans les écoles, etc. Par ailleurs, en fonction de la taille de l’entreprise et des décisions de l’employeur, l’alternant peut bénéficier d’un certain nombre d’avantages. En cas de présence d’une cantine par exemple, vous n’aurez à payer que la moitié du prix du ticket restaurant. L’aide au logement est également l’une des nombreuses aides auxquelles vous pouvez prétendre à partir du moment où vous êtes en alternance dans l’IT.

Alternance et impôts

La déclaration d’impôts va dépendre du type de contrat choisi. En effet, pour un contrat d’apprentissage, il n’y a pas d’impôt sur le revenu, sauf s’il dépasse 17 760€. Ce montant représente en effet 12 fois la valeur du SMIC. De plus, il n’y a que le surplus que l’alternant aura à déclarer. Pour obtenir plus de renseignements sur le revenu en alternance dans l’IT, vous pouvez contacter le service des ressources humaines de l’entreprise que souhaite vous recruter. Il existe également des simulateurs de calcul pour se faire une idée du « salaire » pour un alternant. Par contre, en contrat pro, les revenus doivent faire l’objet d’une déclaration. Cependant, il n’y a pas d’imposition puisque les montants perçus sont généralement assez faibles.

Découvrez toutes nos offres d’alternance dans l’IT !

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com