Digital et cybersécurité : des compétences à la fois techniques, fonctionnelles et humaines

Sur un marché toujours plus tendu par la crise sanitaire, les simples compétences techniques ne suffisent pas. Dans le digital et la cybersécurité, les compétences professionnelles et humaines comptent aussi. 

Compétences : transversalité et vision stratégique 

Le marché IT connaît des tensions depuis plus de dix ans, avec le recours massif imposé aux solutions cloud, aux outils collaboratifs et aux technologies web. 

Dans le contexte actuel de crise, on assiste également à un besoin accru de solutions de sécurité informatique : le développement du télétravail a généré une augmentation massive des attaques et des ramsomwares, créant un enjeu de taille pour la sécurisation des systèmes informatiques des entreprises. 

Les besoins sur les profils spécialisés sont donc élevés. Les candidats du secteur informatique n’ont pas le choix. Pour se démarquer, ils ne doivent pas compter que sur les simples compétences techniques : ils doivent également présenter des compétences fonctionnelles et professionnelles marquées. 

Si les besoins varient des entreprises varient selon leur taille et leur secteur d’activité, elles recherchent en effet de plus en plus de profils transverses, capables d’afficher une vision stratégique de leur métier et d’être force de proposition dans la mise en place de solutions numériques innovantes répondant à leurs enjeux de développement. 

Infrastructure et sécurité : les profils recherchés 

En ces temps de crise, les compétences en infrastructures et sécurité sont tout particulièrement recherchées. Plus que techniques, elles doivent s’assortir d’aptitudes fonctionnelles et transverses. 

  • Ingénieur systèmes et réseaux. Ses compétences principales concernent bien sûr les systèmes informatiques. L’ingénieur systèmes et réseaux doit également pouvoir faire preuve d’une grande réactivité et d’une capacité d’adaptation face aux évolutions du marché. Les entreprises valorisent également les soft skills comme la curiosité, la rigueur, la méthode, les capacités de dialogue et les compétences relationnelles. 
  • Ingénieur sécurité / cybersécurité et chef de projet sécurité / cybersécurité. Pour ces postes, les compétences requises sont variées. Il faudra présenter d’excellentes connaissances en matière de sécurité des systèmes d’information pour les appréhender dans toute leur complexité. En termes techniques, il sera utile de posséder des bases en développement logiciel et une très bonne maîtrise des langages de scripts (Python, Perl, C). Les qualités humaines requises sont les suivantes : éthique irréprochable, discrétion, rigueur, ou encore aptitudes relationnelles pour former les interlocuteurs aux enjeux de sécurité… 
  • Architecte infrastructure. Ses compétences techniques incontournables : SI globale et son architecture, excellente maîtrise des systèmes d’exploitation, technologies et outils de virtualisation, compréhension de l’environnement et du fonctionnement de l’entreprise, connaissance des normes en matière d’archivage et de chiffrement, appréhension des problématiques green IT et Big Data… Niveau aptitudes professionnelles, l’architecte infrastructure devra faire preuve d’adaptabilité et de curiosité technique, mais aussi posséder les qualités suivantes : polyvalence, goût pour la technique, créativité, esprit critique, capacité à travailler avec les équipes d’experts ou encore ouverture relationnelle pour collaborer avec d’autres services de l’entreprise. 
  • DevOps. Ce professionnel expérimenté présente des compétences en développement logiciel, en administration d’outils et en administration systèmes. Il doit maîtriser les logiciels et langages de programmation et les outils webs pour faire du rendu ou du monitoring. A cheval, comme son nom l’indique, entre développement et opérations, il doit faire preuve également de compétences humaines : bon relationnel pour communiquer avec différentes typologies de collaborateurs, gestion d’équipes complémentaires mais spécifiques, capacité de recul et de compréhension de point des autres, aptitude à fédérer des profils hétérogènes aux intérêts parfois contradictoire, pour réussir à produire in fine une solution efficace et cohérente. 

MOA / MOE : les profils qui ont le vent en poupe  

Côté MOA / MOE, trois profils principaux sont particulièrement demandés. 

  • Développeurs. En tant que professionnel du monde informatique, le développeur doit rester au courant de l’actualité et mettre en permanence à jour ses connaissances (normes de sécurité, procédures, outils de développement). Il ne doit pas hésiter à se former en permanence, et à développer ses capacités en matière de communication, d’analyse et de synthèse des demandes utilisateurs. Disponible, autonome, rigoureux et créatif, il sait rebondir en toutes circonstances ! 
  • Chef de projet BI, data analyst / data engineer. Collecter les données, c’est une chose : encore faut-il les stocker, les rendre fiables et les analyser. Les experts présentant à la fois des compétences techniques et comprenant les enjeux business sauront tirer leur épingle du jeu. Rigueur, curiosité, communication et esprit d’équipe sont les maîtres-mots de ce type de fonctions. 
  • Chef de projet digital et CRM. A la fois expert de la technique web et passionné de marketing, le chef de projet digital est un véritable coordinateur. A ce titre, il doit présenter un excellent relationnel, être motivé, rigoureux, organisé, polyvalent, autonome et pragmatique. C’est à ce titre qu’il saura encadrer ses missions quotidiennes, autour de la création, de la mise en œuvre et de la gestion de projets internet ou mobiles, en collaboration avec les équipes techniques, de marketing et de production. 

Vous présentez les compétences professionnelles et les soft skills attendues par les entreprises. Rendez-vous sur Carriere-info pour trouver votre prochain job dans le domaine de l’informatique !

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com