DevSecOps : c’est quoi ?

Si le profil Devops est omniprésent dans le domaine et les missions IT, le DevSecOps est en revanche un peu moins connu. Ce terme est en effet plutôt nouveau et concerne autant le développement logiciel que la sécurité des applications. Cependant, les récents et nombreux incidents et attaques de cybercriminalité ainsi que l’usage croissant du cloud renforcent les besoins en sécurité informatique. Les entreprises font de plus en plus appel à des consultants, développeurs et ingénieurs DevSecOps afin d’intégrer la cybersécurité au plus tôt dans le cycle de vie de leurs applications. Mais que signifie concrètement l’approche DevSecOps

L’origine du DevSecOps

Une devise : « des logiciels plus sûrs, plus tôt »

Le DevSecOps, parfois aussi appelé « SecDevOps » ou « DevOpsSec » est l’abréviation  de développement, sécurité et opérations. Cette approche consiste à  intégrer et à automatiser la sécurité à chaque étape du cycle de vie d’un logiciel ou d’une application . Concrètement, le DevSecOps intervient à plusieurs niveaux  :

  • la conception initiale ;
  • le développement et de l’intégration ;
  • les phases de tests ;
  • la publication et du déploiement ;
  • la maintenance, les correctifs et les mises à jour.

L’approche DevSecOps est une évolution logique et nécessaire dans la manière dont les professionnels de l’IT gèrent la sécurité. Auparavant, les développeurs de logiciels publiaient de nouvelles versions de leurs applications tous les quelques mois, voire années. Le code avait donc le temps d’être testé de manière exhaustive avec par exemple des audits de qualité et sécurité et des phases de tests complets orchestrés par des équipes internes ou des prestataires externes spécialisés.

Cependant, l’arrivée des pratiques Agile et de l’approche DevOps ont considérablement accéléré les cycles de développement et de mise en production. Dans ce cadre, ne prendre en compte la sécurité qu’au dernier moment et la faire traiter pas des équipes différentes des programmeurs est contre productif et peut créer des goulots d’étranglement lorsqu’il faut  attendre que tous les tests externes et finaux soient terminés avant de pouvoir déployer.

Avec le DevSecOps, les problèmes de sécurité sont pris en compte dès qu’ils apparaissent. Cette détection rapide permet de les résoudre plus facilement, à moindre coût et d’éliminer le maximum de bugs avant même la mise en production.Le DevSecOps aide donc à maintenir la vitesse des modes de développement « modernes » sans compromettre la sécurité.

Un objectif : « Shift Left »

«Shift left» peut se traduire par «déplacement vers la gauche». L’approche DevOps est associée à une collaboration plus étroite et flexible entre les développeurs et les équipes opérationnelles qui ont en charge la publication, le déploiement et l’exploitation des logiciels.  Le DevSecOps va étendre encore cette collaboration en intégrant les équipes responsables  de la cybersécurité et de la qualité.

En effet, cette démarche encourage les professionnels de l’IT à déplacer la sécurité de la droite (c’est à dire de la fin du cycle de vie des applications) vers la gauche (début) du processus DevOps. Une organisation qui utilise l’approche DevSecOps fait appel à des professionnels de la cybersécurité au sein même des équipes de développement. Leurs missions consistent alors à s’assurer que chaque composant et chaque élément de configuration est développé, configuré et si besoin corrigé en toute sûreté. Le déplacement vers la gauche permet aussi aux équipes d’identifier rapidement les risques et expositions et de traiter immédiatement les failles de sécurité. 

Les avantages de l’approche SecDevOps 

Au vu de ses objectifs, il est clair que les avantages de la démarche DevSecOps sont la vitesse et la sécurité. Mais la mise en place de cette approche apporte également de nombreux autres bénéfices aux organisations. Le logo du DevSecOps est d’ailleurs le symbole de l’infini qui peut représenter :

  • l’adaptation aux changements et une meilleur anticipation (sécurité proactive) des éventuels problèmes ;
  • la collaboration inter équipes avec une implication et une responsabilisation de tous les acteurs du cycles de vie de l’application ;
  • la partage et le transfert de compétences ;
  • la capacité d’identifier et de corriger les vulnérabilités et expositions courantes (CVE) très rapidement ce qui permet aussi aux différents collaborateur de se concentrer sur leur cœur de métier ;
  • l’automatisation des contrôles. Les exigences de cybersécurité sont intégrées dans les tests automatiques ;
  • des processus reproductibles et adaptatifs qui permettent d’appliquer la sécurité de manière cohérente avec l’automatisation mais aussi une gestion des configurations, la mise en place de conteneurs ou encore des infrastructures standards et immuables.

Comment mettre en place une approche DevOpsSec ?

Une sensibilisation des équipes

La sécurité est une combinaison d’ingénierie et de conformité. Pour la garantir au sein d’une organisation, il est donc crucial que tous ses membres comprennent la politique de sécurité et respectent les mêmes normes.

Toute personne impliquée dans le cycle de vie d’une application doit ainsi être familiarisé avec les principes de base, les tests, et les pratiques de sécurité. Les développeurs doivent notamment maîtriser les modèles de threads, les contrôles de conformité et avoir des compétences en mesure des risques et dans la mise en œuvre des contrôles.

L’autre clé d’une approche DevSecOps réussie est la communication. Il est essentiel de bien identifier les responsabilités afin que chaque membre d’une équipe, qu’il s’agisse de développeurs ou d’ingénieurs puissent identifier clairement leur champ d’action.

Enfin, les démarches DevSecOps sont basées sur la collaboration. Si la base du processus est commune, chaque organisation va ensuite créer un système qui lui convient, en utilisant les technologies et les protocoles adaptés aux équipes et projets en cours.

Des outils adaptés

Avec l’arrivée du DevSecOps les développeurs ont donc eu pour mission d’intégrer et d’automatiser la sécurité dans leur projet. Afin de faciliter ces tâches tout en maximisant la productivité, de nouveaux outils de tests de sécurité des applications (AST) sont apparus. Les plus utilisés sont les :

  • tests de sécurité des applications statiques (SAST) qui permettent de détecter les erreurs dans le code et les défauts de conception pouvant entraîner des vulnérabilités ;
  • tests de sécurité dynamique des applications (DAST) qui s’apparentent à des technologies de pentester ou boîte noire pour simuler le comportement d’un hacker. Les DAST identifient les failles des applications Web, mais aussi  des appareils connectés et des API RESTful ou GraphQL ;
  • analyses de la composition logicielle (SCA) qui vérifient le code source binaire et peuvent être intégrées de manière transparente dans des processus d’intégration et déploiement continus pour détecter en permanence les vulnérabilités ; 
  • tests interactifs de sécurité des applications (IAST) qui détectent  les vulnérabilités à l’exécution. Ils tournent en arrière-plan lors de tests fonctionnels et fournissent des informations plus détaillées sur les bugs détectés.

Les fournisseurs de cloud, les entreprises de sécurité IT ou encore les éditeurs de logiciels ont aussi adapté leurs produits et leurs services à l’approche DevSecOps. De nombreux outils sont à présent disponibles sur le marché, par exemple : 

  • CodeAI : conçu par QbitLogic, cet outil d’intelligence artificielle est capable de détecter et de corriger automatiquement les vulnérabilités de sécurité dans un code source grâce au deep learning.
  • Gauntlt : un framework de tests populaire et open-source qui facilite les tests de sécurité et la communication entre les équipes de sécurité, de développement et d’exploitation avec une intégration facile aux outils et processus existants.
  •  Red Hat Ansible Automation qui n’est pas exclusivement un outil de sécurité mais qui permet de définir des règles de sécurité personnelles pour les projets de développement logiciel.

Évolution naturelle du DevOps, le DevSecOps comporte donc de nombreux avantages et paraît indispensable à l’heure où les cyberattaques atteignent de nouveau degré d’intensité.

Retrouvez nos offres d’emploi DevOPs sur le site Carriere-info.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com