CV : comment se démarquer dans les algorithmes des filtres automatiques ?

Si vous voulez retenir l’attention d’un recruteur, vos simples compétences ne suffisent pas. Il faut déjà aller au-delà des algorithmes de tri : les grandes sociétés qui recrutent utilisent en effet des outils d’automatisation du tri des CV qu’elles reçoivent. Comment passer la présélection ?

Filtres automatiques : en quoi consistent les algorithmes de tri ?

Quand on reçoit des milliers de réponses pour une même offre, pas facile de faire le tri manuellement. Les logiciels de tri de CV permettent aux recruteurs de gagner du temps et d’écrémer les candidateures, en automatisant la collecte et en établissant un premier tri. 

Ces algorithmes sont des programmes informatiques capables d’analyser de vastes quantités de données. Le principe : éliminer les candidatures qui ne correspondent pas aux critères requis et classer les plus pertinentes, sans possibilité de discrimination (mobilité ou âge, par exemple). 

Différentes méthodes existent en matières de logiciels de tri de CV. 

  • Le scoring de CV attribue des notes au candidats selon des critères établis par le recruteur, et auxquels il a attribué une importance. Les mots-clés (“informatique”, “data analyst”, “Java”, etc.) sont ainsi pondérés et permettent de classer les candidats. Les plus mal notés devront généralement se contenter d’un mail de refus automatique. 
  • Le ranking trie les CV selon les occurrences de mots-clés : celui qui en contient le plus se retrouve en haut de la pile. 
  • Le matching utilise l’intelligence artificielle pour faire “matcher” offre d’emploi et CV. Une compatibilité toujours établie selon des mots-clés correspondant à l’annonce. 
  • Le parsing effectue une analyse sémantique des CV pour en extraire les principales informations et les classer selon différentes catégories (expérience, compétences, coordonnées…). Il permet au recruteur de filter simplement les candidats selon le critère qui l’intéresse en priorité. 

Bravo si vous avez passé ce premier tri réalisé par des algorithmes ! 

Vous l’avez compris, le travail sur les mots-clés de votre activité et votre job de rêve est primordial pour répondre à un ciblage fin et améliorer votre visibilité et votre employabilité.

Retenez maintenant l’attention d’un recruteur humain 

Reste maintenant à intéresser l’être humain qu’est le recruteur : comment lui taper dans l’oeil ?

  • Définissez l’objectif de votre CV. Ne racontez pas tout : sélectionnez les éléments qui soutiennent l’objectif que vous vous êtes fixé. Permettez la rencontre entre la problématique que vous proposez de résoudre et le besoin immédiat exprimé par la recherche de l’employeur. Utilisez les bons mots-clés !
  • Faites simple niveau mise en page. Trop de fantaisies (tableaux, graphismes, encadrés, jauges de compétences) sera pénalisée par l’algorithme qui ne sera pas en mesure d’en indexer correctement le contenu. Penser simplicité et sobriété. 
  • Organisez clairement les sections de votre CV. Expérience professionnelle, études et formation, hobbies… Les trois grandes catégories de votre CV doivent être distinctes. Misez sur une organisation classique : coordonnées, titre correspondant au poste demandé, possibilité de télétravail… Disséminez les mots-clés relatifs au poste convoité pour montrer votre expérience d’expertise quant à la recherche de l’employeur. 
  • Pensez réseau. Ajoutez un lien vers vos profils sur les réseaux sociaux, et tout particulièrement LinkedIn.$
  •  Le recruteur y trouvera des informations complémentaires et des recommandations d’anciens employeurs qui valoriseront votre candidature. 
  • Vous êtes jeune diplômé ? Mettez en avant vos réalisations avant de mentionner votre parcours professionnel qui débute tout juste. 
  • Niveau hobbies et passe-temps, ne mentionnez que ce qui vient renforcer votre candidature : les langues que vous parlez, vos activités en tant que bénévole, votre passion pour les Mooc et l’apprentissage continu… Révélez votre véritable potentiel pour répondre au besoin spécifique du recruteur. La maîtrise des aspects techniques du métier ne suffisent pas. Les valeurs humaines et la motivation pèsent également lourd dans la balance. 

Un conseil : persévérez !

Le secteur IT reste très friand de compétences variées : développement informatique, cybersécurité, Business Intelligence, gestion de projet IT, cloud computing… 

Les spécialistes sont très recherchés : soyez régulier et assidu dans vos recherches, tâchez de figurer parmi les premiers candidats à répondre à une candidature et personnalisez votre candidature en utilisant les bons clés. 

N’hésitez pas à solliciter votre réseau et à lui faire part de votre recherche d’emploi, tout en veillant à mettre régulièrement à jour votre vitrine professionnelle. 

Valorisez vos compétences et vos soft skills et préparez-vous !

Déposez votre CV sur Carrière-Info et trouvez votre prochain job

Autre moyen pour contourner les algorithmes et décrocher votre prochain job dans l’informatique : déposez votre CV sur Carrière-Info et accédez à plus de 600 nouvelles offres d’emploi IT publiées chaque semaine par plus de 500 recruteurs. 

Malgré la crise, les informaticiens restent recherchés et très actifs sur le marché de l’emploi : ils sont ainsi plus visibles que d’habitude sur les sites d’annonces spécialisés comme Carrière-info.fr. 

Développement informatique, cybersécurité, Busines Intelligence, gestion de projet IT ou encore cloud computing : ce sont les principales compétences recherchées sur le marché. 

Techniciens, développeurs, ingénieurs, experts en informatique… Carrière-Info est un site d’emploi où il vous suffit de déposer votre CV et de créer vos alertes emploi pour changer de job !

Créez sans attendre votre compte et déposez ici votre CV

Sur le sujet, consultez également nos articles : 

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com