Comment préparer l’entretien annuel ?

L’entretien annuel a souvent lieu en début d’année pour faire le point sur l’année précédente et sur les objectifs futurs. S’il n’a pas de caractère légal, c’est un outil de management très utile dans le cadre d’une entreprise. À cet effet, la préparation de l’entretien annuel est un moment important qu’il faut suivre avec soin aussi bien du côté du salarié que du côté du dirigeant. C’est l’occasion de revenir sur les aspects positifs et perfectibles dans l’activité d’une entreprise. L’entretien annuel est un moment pour communiquer avec vos équipes et faire un point sur l’évolution d’une société. Dans cet article, découvrez quelques conseils pour bien préparer et mener l’entretien annuel de votre entreprise.

Faire le bilan de l’année précédente

Lors d’un entretien annuel, il faut prendre le temps d’ébaucher un bilan objectif de l’année précédente. Cela permet de contextualiser les données factuelles de l’entreprise. Faire un bilan offre l’occasion de réfléchir aux actions menées et aux tâches non accomplies pour porter un regard sur la qualité et l’avancée du travail. Plus l’approche est honnête et factuelle, plus votre analyse sera pertinente et constructive. En tant que salarié, évitez de porter un regard complaisant. Au contraire, jouez la carte de la franchise pour mettre en avant votre travail et avoir un regard critique sur ce que vous pouvez améliorer. L’idée est de transmettre des informations sur vos performances et votre potentiel en tant que professionnel.

Analyser vos réussites professionnelles et celles de l’entreprise

Le meilleur paramètre pour évaluer les réussites de l’année précédente, c’est de comparer les chiffres avec les objectifs qui avaient été fixés. Analyser si vous avez rempli les objectifs prévus dans leur totalité ou partiellement. Essayez de déterminer ce qui vous a mené à vos résultats. Si les objectifs comportent différentes métriques, attardez-vous dans chacune d’entre elles.

Ensuite, n’hésitez pas à mettre en contexte vos résultats avec ceux de l’entreprise. Le manager pourra aider le salarié à intégrer son bilan sur le plan général du bilan de l’entreprise.

Prendre le temps d’analyser les difficultés

Dans le cas où vous n’avez pas rempli les objectifs établis ou que vous avez eu des difficultés particulières, incluez cela dans l’entretien annuel. Les échecs de l’année précédente peuvent être source d’apprentissage pour l’année qui suit. En effet, comprendre ce que vous auriez pu mieux faire permet de revenir sur les procédures et les méthodes adoptées pour atteindre vos objectifs. Les difficultés peuvent mettre en évidence la nécessité de développer certaines compétences chez vous ou votre équipe. Ce travail d’introspection au niveau de chaque salarié et de l’entreprise est nécessaire pour faire avancer le projet général.

Définir des objectifs à court terme

Faites un point sur l’évolution des projets. Parmi les objectifs à définir entre un manager et un salarié, il faut inclure les points d’amélioration qui découlent des difficultés ou des défis. Cela peut comprendre des formations, la réévaluation de votre méthodologie de travail, de votre organisation, du relationnel et des équipes… Lorsque vous préparez l’entretien, essayez d’anticiper ces points pour montrer que vous avez fait preuve de réflexion.

Fixez ensuite des objectifs pour rebondir sur les résultats de l’an précédent. Pensez à fixer des objectifs plus ambitieux si les anciens vous ont semblé facilement réalisables. Au contraire, établissez un plan pragmatique si vous avez eu des difficultés à atteindre les anciens objectifs.

Faire part de vos ambitions

L’entretien annuel est le moment de revenir sur les ambitions de chacun. En effet, chaque année, vous fixez une prévision sur votre développement professionnel et celui de l’entreprise. Est-ce que vous êtes sur le bon chemin pour réaliser vos projections ? Si vous voulez grandir dans l’entreprise, pensez à en faire part à votre manager. Inversement, c’est aussi l’occasion pour le manager de vous proposer d’évoluer dans la structure de l’entreprise. Par ailleurs, l’entretien annuel est un bon moment pour informer votre volonté de développer vos compétences à travers d’une formation, d’être chargé de plus de responsabilités ou de changer de département. Lors de l’entretien annuel, le manager informera le salarié ses attentes. Profitez donc pour lui faire part des vôtres vis-à-vis de lui et de l’entreprise, si vous trouvez que c’est pertinent.

Devriez-vous aborder la question de l’augmentation ?

En fonction de votre bilan annuel et de votre expérience, il est tout à fait possible que vous prétendiez à une augmentation de salaire. Toutefois, plusieurs employés sont gênés face à l’idée de réclamer une hausse de salaire auprès de son dirigeant lors de l’entretien annuel. Or, c’est l’occasion de discuter à propos de ce genre de problématique. Même si l’entreprise ne le prévoit pas, cela lui permet de commencer à y songer et de prendre conscience que la valeur d’un salarié croît. Si une augmentation de salaire n’est pas envisageable, l’entreprise a d’autres moyens de récompenser ses équipes. Elle peut proposer une prime exceptionnelle, des formations pour vous faire grandir et vous mettre en valeur, ou bien une amélioration des conditions de travail. Vous êtes une ressource humaine de l’entreprise et par conséquent, c’est normal qu’elle vous maintienne motivé pour accomplir les objectifs.

Comment aborder l’entretien annuel ?

Lorsque le jour J arrive et que vous présentez l’entretien annuel, il faut garder une bonne posture et un état d’esprit positif. Grâce à votre préparation méticuleuse, vous avez tous les moyens d’être serein par rapport à l’entretien. Toutefois, voici quelques conseils sur l’attitude à adopter !

Restez positif et avec une volonté constructive. Soyez le maître de la concession et de l’argumentation rationnelle. En effet, rester à la défensive ou insensible à la critique peuvent gâcher le travail que vous avez mené. Être à l’écoute de votre interlocuteur est fondamental pour réussir l’entretien annuel. Si les critiques vous paraissent non fondées, demandez des précisions plutôt que de rejeter un point de vue. L’idée finale est de vous faire valoir en tant que professionnel et cela passe par une bonne attitude et une communication fluide.

Malgré la posture professionnelle, n’hésitez pas à être naturel pour un dialogue franc et honnête. Si vous êtes stressé, respirez avec constance et maîtrise. Montrez-vous à l’aise, mais concerné par l’entretien et l’échange. Adoptez une attitude proactive et proposez des solutions. Cela sera valorisé par votre responsable qui considérera vous confier plus de responsabilité

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com