Comment gérer ses émotions au travail ?

Avant d’être un salarié, on est d’abord un humain. Il est donc évident que l’on soit souvent animé par des émotions telles que la colère, la tristesse, la peur, l’euphorie, l’excitation, la tristesse, etc. Mais dans le milieu professionnel, il faut aussi savoir canaliser ses ressentis. À défaut, vous aurez du mal à rester productif et faciliter vos rapports avec votre entourage. La première chose à faire c’est de savoir identifier ses émotions afin de mieux les maîtriser pour ensuite les exprimer de façon adéquate.


Qu’est-ce qu’une émotion ?


Le terme émotion renvoie au mot latin « emovere », qui veut dire mettre en mouvement. En d’autres termes, on parle d’émotion lorsqu’il y a une réaction rapide résultant du traitement de l’information de l’environnement par le cerveau. La personne passe alors automatiquement à l’action, afin de réagir à cette situation.
Pour chaque émotion, elle est associée à des sensations corporelles qui servent d’indicateurs. Par exemple, si on ne se sent pas très bien dans une situation, l’émotion va faire réagir de sorte à rétablir l’équilibre, à rétablir une nouvelle zone de confort. Chaque émotion cache un besoin. Et le besoin sous-jacent n’est autre que le besoin de sécurité.


La gestion des émotions en milieu professionnel : une compétence à acquérir


Apprendre à gérer ses émotions est une qualité indispensable dans le milieu du travail. Peu importe le poste que vous occupez, cette forme d’intelligence vous sera bénéfique en tous points. Il y a principalement 4 types d’émotions à identifier. On les appelle les émotions primaires. Il y a d’abord la colère, qui traduit généralement le fait que ses valeurs ont été transgressées, ou que l’on n’a pas été respecté. Il y a ensuite la joie qui est tout son contraire. On la ressent lorsqu’un besoin est satisfait. Il y a également la peur qui est le signe qu’une menace ou un danger nous guette. D’ailleurs, dans le monde du travail, c’est l’une des émotions les plus répandues. La tristesse survient quant à elle à la suite d’une perte, et indique généralement un manque.
Le fait de pouvoir reconnaître ces émotions à temps vous garantira un bien-être au travail. Pour y parvenir, il faudra mettre en place une stratégie gagnante, laquelle consistera avant tout à accepter ces émotions, et à les accueillir. En effet, vous n’avez pas besoin de les ranger quelque part en vous, dans une case « positive » ou « négative ». Affronter les différentes situations sera le meilleur moyen de pouvoir bien gérer vos émotions.


Comment canaliser ses émotions au travail ?


Pour réussir la gestion de vos émotions, vous devez d’abord prendre le temps de vous écouter. Si vous identifiez l’une des émotions mentionnées plus haut, vous ne devez pas réagir à chaud. Au contraire, vous devez prendre le temps d’analyser la raison de cette réaction émotionnelle. Nous vous recommandons d’ailleurs de traiter l’élément qui a déclenché l’émotion, et d’en parler avec la personne qui en est à l’origine. Comprenez par là que l’on fait plus référence aux émotions négatives. Alors si nécessaire, n’hésitez pas à convoquer une réunion afin de bien clarifier les choses.


Encore une fois les émotions ne sont pas à refouler. Si par souci de préserver votre travail, vous acceptez tout et n’importe quoi de la part de vos collègues, vous risquez un beau jour d’exploser. Et ce ne sera pas beau à voir. Personne ne comprendra. Dans le meilleur des cas, on jugera votre réaction excessive. Alors qu’en réalité, vous aviez accumulé beaucoup de choses. Alors, prenez toujours le temps de traiter les différentes situations qui se présenteront à vous avec tout le sérieux qui sied. Exprimez-vous de manière calme, et privilégiez l’emploi du mot je.


Le secret pour bien gérer ses émotions est d’opérer un véritable travail sur soi. Le fait de se connaître permet de bien se prémunir face à ces situations. Plus vous êtes en mesure de canaliser vos émotions, plus vous avez de chances de développer vos capacités professionnelles.


D’autres astuces simples pour mieux canaliser ses ressentis

À travers de petites astuces, il est également possible de développer une grande intelligence émotionnelle, laquelle vous permettra de mieux contrôler vos ressentis. Il y a d’abord la méditation qui est une pratique très intéressante. En s’y adonnant de façon régulière, l’individu va être en mesure de mieux dompter ses émotions. C’est aussi le cas avec le sport. En plus de vous aider à changer les idées, ce sera un moyen de contrôler votre impulsivité. Le sport a un pouvoir immense sur la personne. Le fait également de discuter avec ses proches des différentes situations que l’on rencontre au travail pourrait vous être bénéfique. Ensemble, vous allez pouvoir effectuer une analyse objective. Leurs conseils vous permettront de revoir un peu votre méthode si nécessaire.
Par ailleurs, vous pouvez aussi mettre noir sur blanc ce que vous ressentez, et le relire de temps à autre. C’est une technique très appréciée chez les Américains. Rappelez-vous de l’époque où l’on tenait un journal intime. D’une façon ou d’une autre, le fait d’écrire ses ressentis permet « d’alléger » la situation. Vous devenez en même temps beaucoup plus fort mentalement.


De meilleures performances pour l’entreprise


Le fait de pouvoir gérer vos émotions n’est pas seulement bénéfique pour votre carrière. Cela contribue également à apporter de meilleures performances à l’entreprise. Lorsque l’individu parvient à s’exprimer uniquement sur ce qui doit l’être, et à se libérer d’un trop-plein émotionnel, il réagit objectivement face aux conflits et aux abus. Et parallèlement également, il parvient à se préserver et à conserver son efficacité, son pouvoir décisionnel, et son intégrité. C’est ce genre de profil dont l’entreprise a besoin. Ces personnes peuvent littéralement augmenter le chiffre d’affaires de la société, et contribuer en même temps à l’atteinte des objectifs.


Lorsque vous êtes en mesure de reconnaître et de classer vos émotions, vous verrez que cette situation aura un impact très positif sur votre carrière professionnelle. Si vous êtes un tantinet curieux, n’hésitez pas à vous référer aux études menées par les spécialistes des neurosciences et les psychologues du travail. Les informations recueillies vous permettront de bien développer votre intelligence émotionnelle.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com