Cloud souverain : quelles perspectives en 2020 ?

En matière de cloud, la France continue de défendre l’idée d’une solution nationale ou européenne pour abriter les données sensibles et échapper à l’hégémonie des géants américains. Le point sur le cloud souverain en 2020. 

Une alternative aux clouds américains

Le gouvernement ne s’avoue pas vaincu. Malgré l’échec de Numergy et de Cloudwatt, qui s’est éteint le 1er février, Bruno Le Maire avait annoncé l’an dernier un nouveau projet similaire, avec pour objectif de “construire un cloud digne de confiance pour stocker les données les plus sensibles de nos entreprises”. Le Ministre de l’Economie et des Finances a fait appel à Dassault Systèmes, via sa filiale 3DS Outscale, et à OVH, dans l’objectif de proposer une alternative aux clouds, principalement américains. 

Si la notion de “cloud souverain” a disparu un moment des radards, force est de constater que de plus en plus d’entreprises et de particuliers sont séduits par l’idée de faire héberger leurs données en ligne au sein de nuages d’ordinateurs. Ressources mutualisées, disponibilité à la demande, stockage des données simplifié, coût abordable : ces solutions puissantes et actualisées en permanence comporte en effet de nombreux avantages. 

Et ce sont les Américains, donc, qui raflent tout : AWS et Microsoft Azure ont investi en masse, et innovent sans cesse via l’ajout de nouvelles fonctionnalités au service de la performance des entreprises comme des particuliers. Mais bien sûr, la question de la confidentialité des données et de la vulnérabilté des solutions, entre autres risques, continuent d’inquiéter. Et ce même si les géants du cloud prétendent respecter les réglementations européennes, parmi lesquels le règlement général sur la protection des données (RGPD). 

Objectif : un cloud stratégique et sécurisé 

Le gouvernement insiste donc, encore et toujours en 2020, sur la nécessité d’un cloud stratégique et sécurisé, à l’échelle de la France ou de l’Europe, qui permette aux entreprises de stocker sans inquiétude leurs données sensibles. C’est dans cette perspective que le Syntec Numérique, en partenariats avec Tech in France, vient de publier dix recommandations “pour une ambition européenne en matière de cloud qui concilie souverainté numérique et besoins du marché”

Pour construire un écosytème national d’offres, il va donc être nécessaire d’investir. Et de recourir aux meilleurs talents en matière de cloud et de sécurité informatique. 

Ingénieurs cloud computing, vous allez donc avoir un grand rôle à jour ! Les spécialistes du stockage, de la gestion et de la sécurisation des données vont sans aucun doute être très convoités pour accompagner l’Etat dans sa volonté de créer un cloud souverain enfin pérenne. Facteur d’agilité, d’innovation et de réussite, le cloud a encore de beaux jours devant lui : à vous de jouer !

Vous êtes spécialisé en cloud et en sécurisation des données ? Décrochez votre futur emploi sur Carrière Info !

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com