Chiffres clés : les recrutements de l’IT

Après une hausse de 4.1% de l’activité dans le secteur des services et des logiciels en 2018, le Syntec Numérique annonce 4.2% pour cette année. Un indice de confiance au plus haut pour les entreprises du numérique qui se ressent sur l’emploi du secteur.


L’Apec confirme le développement des activités l’année dernière et la hausse des recrutements qui l’accompagne. L’informatique représente le premier secteur créateur d’emplois en France. Soit 17.000 créations nettes, environ 23 % des créations nettes globales). Pour 2019, l’Apec prévoit une nouvelle hausse des recrutements : environ 58.800 pour la fourchette basse contre 56.000 l’année précédente).


Un cadre sur cinq a une activité liée à l’informatique. Le secteur est le principal moteur de l’emploi cadre grâce a une dynamique structurelle en lien avec la transformation numérique qui concerne l’ensemble de l’économie du pays.


Les employeurs de l’informatique et des télécoms ont la particularité de privilégier les jeunes profils lors de leurs recrutements et offrent de nombreuses opportunités aux jeunes diplômés. En 2018, 60% des recrutement ont portés sur ce type de profils. Le dynamisme de l’emploi est donc moins profitables aux profils expérimentés (avec plus de 10 ans d’expérience). Ils représentent 17% des profils recrutés contre 23% tous secteurs confondus. 


Pour l’Apec, 71% des cadres recrutés en 2019 seront en lien avec l’informatique. Leur expertise et leur profil technique sont au coeur des activités générées par la transformation numérique des entreprises. 


Les éditeurs de logiciel sont à l’image du secteur : à la recherche de débutants et de jeunes profils expérimentés. ils représentent près de 50% des profils recherchés, notamment pour les postes d’ingénieurs en développement. La concurrence entre les entreprise s’est accrue pour les attirer.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com