2022 : Etat des lieux des salaires dans l’IT ?

En raison du ralentissement économique, les salaires des professionnels du monde de l’IT se sont alors stabilisés entre 2019 et 2021. Ce constat est issu de l’étude Silkhom se penchant sur les rémunérations en France. Néanmoins, cette étude permet également de souligner que les leads développeurs ainsi que les datascientists sont toujours les leaders en matière de salaire.

L’état des lieux des salaires

Silkhom, un cabinet de recrutement vient de publier récemment diverses données relatives par rapport aux salaires qui ont pu être observés sur le marché de l’IT en France. Ce baromètre met directement en avant les fourchettes salariales des différents postes de l’informatique telle que les développeurs Web, logiciels mobiles, les développeurs cloud, CRM, ERP, force de vente, robotique, devops etc.

Pour obtenir des résultats probants, le cabinet de recrutement n’a pas hésité à compacter les informations relatives à plus de 6000 candidatures qui ont été postées entre 2019 et 2021. Les rémunérations correspondent tout simplement au brut annuel fixe exprimé alors en K€ dans trois zones géographiques, à savoir les grandes villes comme Lyon, Toulouse, Nantes, Montpellier, Strasbourg et Nice, Paris et enfin les régions moins peuplées en habitants. Ces informations ont ensuite été compilées afin de dresser une liste des profils et des technologies les plus recherchés dans le monde informatique.

Cette étude dénote que la crise sanitaire a eu une influence sur les salaires des informaticiens, car les professions dans un marché en tension se sont quelque peu stabilisées sur l’année 2021. Mais il ne s’agit pas d’une vérité absolue, car certains profils ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Il s’agit notamment des métiers issus du codage et de l’analyse des données.

Ainsi, un datascientist en début de carrière peut prétendre à un salaire compris entre 40 000 et 50 000 € par an en Île-de-France. Pour un profil plus expérimenté, il n’est pas rare de voir un salaire dépassant les 80 000 € par an. Sur le podium, vous retrouvez également les data engineers, percevant un salaire de 80 000 € annuels avec un niveau d’expertise plus approfondie et environ 40 000 € au démarrage. Ensuite, les data analysts avec une rémunération aux alentours de 38 000 € en début de parcours et à plus de 50 000 € lorsqu’il s’agit d’un profil confirmé.

Les codeurs mobiles et fullstack JS en tête de liste

Sur la période observée par le cabinet de recrutement, c’est-à-dire entre 2019 et 2021, le recours au langage informatique a été une nécessité pour de nombreuses sociétés afin d’accélérer le processus de digitalisation. Pandémie oblige, ces sociétés se sont alors orientées vers des professionnels du code pour proposer leurs produits ou leurs services en ligne, plutôt que de rester sur des ventes physiques. De ce fait, ce sont les lead développeurs qui en ont profité avec une rémunération sur une fourchette basse de 65 000 € et une fourchette haute de 80 000 € pour un développeur Fullstack JS. Même constat au niveau de la rémunération concernant cette fois-ci un développeur lead mobile.

Cette hausse des salaires s’explique tout simplement par les difficultés de recrutement, car ce sont des métiers particulièrement sollicités. En France, on observe ainsi une pénurie des développeurs, notamment sur des profils expérimentés qui ont l’avantage de monétiser beaucoup plus facilement leurs compétences.

Le métier de lead développeurs

D’autres métiers issus du codage se retrouvent également avec des fourchettes de salaires plus élevées, entre 35 000 et 65 000 € par an. Bien évidemment, plus l’expertise du candidat sera importante, plus sa rémunération le sera également. Les profils les plus recherchés correspondent à des développeurs backend JS, Fullstack JS, Frontend et mobile.

Mention spéciale pour les ingénieurs Python, car ils pourront espérer avoir un bulletin de paye dépassant les 80 000 € par an.

Des perspectives intéressantes pour les emplois de l’IT

Comme vous avez pu le constater, les experts du codage sont particulièrement recherchés par les entreprises. Mais il faut également savoir que les sociétés éditrices de logiciels ont un carnet de commandes qui ne cessent de se développer. Il est donc nécessaire de rechercher de nouveaux profils, au même titre que des experts en sécurité, en infrastructures ou en Web.

Du fait de la crise sanitaire inédite, certains secteurs ont connu un dynamisme particulièrement fort, notamment dans le secteur médical et celui de l’industrie pharmaceutique. Cela nécessite le recrutement de profils bien particuliers, c’est-à-dire des chercheurs ou encore des ingénieurs.

En raison des différentes mesures restrictives sur le plan sanitaire, les métiers de l’IT poursuivent leur dynamique avec un maintien global des salaires sur tout type de profil. En projection, les prévisions sont particulièrement encourageantes, car de nombreuses sociétés n’ont pas terminé leur digitalisation et se tiennent prêtes à lancer de nouveaux projets. Dans ces conditions, il est impératif de recourir au service des professionnels de l’IT.

Le palmarès des langages de programmation les mieux rémunérés en 2021

•            Le langage Go est un langage particulièrement plébiscité, il est également utilisé dans Dropxbox, Netflix ou encore Uber.

•            Scala est un langage de programmation générale servant comme support à la programmation fonctionnelle.

•            Objective-C est un langage de programmation plus ancien, mais c’est également un langage particulièrement utilisé dans les systèmes d’exploitation IOS et OS X.

•            CoffeeScript est un langage essentiel pour transcompiler en JavaScript. Les fonctionnalités supplémentaires incorporent la correspondance de modèle et la compréhension de listes.

•            JAVA est sans conteste l’un des langages de programmation les plus rentables et les plus populaires. Ce langage est également apprécié pour les applications Web client serveur.

•            Python est un autre langage de programmation générale, permettant aux développeurs d’exprimer des concepts de manière succincte.

•            Le JavaScript est une autre technologie permettant la production de contenus Web. Il permet ainsi de rendre les pages Web plus interactives.

•            Enfin, le C++, encore une fois langage de programmation à usage général. Il inclut des fonctionnalités orientées objet, des programmations impératives, mais également des fonctionnalités afin de manipuler la mémoire de bas niveau.            

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com