Secteur du jeu video : 13000 emplois créés en 2018

Pour la quatrième année consécutive, le syndicat national du jeu vidéo publie son baromètre annuel.
Le bilan de cette année 2017 est contrasté. Le secteur se porte bien. Il devrait créer en 2018 près de 1300 postes dont 890 dans le développement. Bien qu’il rencontre des difficultés à recruter et trouver les financements pour se développer.

La forte croissance de l’industrie du jeu vidéo se constate dans toutes les tailles d’entreprises, quel que soit le marché et les activités visées.

Le marché français compte de plus en plus d’acteurs : plus de 1000 référencés. Parmi eux, 55% sont des studios de production et 12% des éditeurs (un chiffre en constante augmentation).
Du côté des studios, 1 sur 2 a moins de 5 ans d’activité et 86% sont repartis autour de grands territoires (IDF, Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine).

Carte JV

La majorité de la production (88%) est autofinancée. Une autre grande partie est soutenue par des dispositifs publics même si ces aides sont difficiles à obtenir pour le secteur. Ce qui constitue un frein pour le développement de la production.

Près de 40% des studios de développement ciblent la console de salon qui a été longtemps le segment le plus important en valeur. Depuis 2016, il est devancé par le jeu mobile (smartphone et tablettes) qui connaît une croissance à 2 chiffres et une marge de progression encore importante.

Côté emploi, le tissu économique est composé de TPE et PME dont 77% comptent moins de 11 personnes en 2017. La majorité des effectifs sont composés de profils informatiques et de la création à 26.3%. Ensuite se sont les métiers de l’image qui sont le plus représentés (24.4%), suivis par ceux du design (16%).

Comme de nombreux domaines technologiques, la pénurie de main d’oeuvre est présente dans le jeu vidéo. Les métiers de la programmation sont sous tension et le secteur à des difficultés à attirer les profils informatiques qualifiés. Il peine également à attirer les femmes qui ne représente que 14,4% des effectifs des studios de production. C’est 3% de plus qu’en 2016 mais ce taux reste très faible.

Au final, pour 2018, les acteurs du secteur déclarent être 65% à vouloir recruter d’ici fin 2018. Une augmentation par rapport à 2017 où ils étaient 51%. Au total, cela serait 1300 emplois créés dont 44% en CDI.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com