Question salaire : comment y répondre en entretien

Un entretien de recrutement se déroule en plusieurs étapes, dont un point qui aborde les prétentions salariales.
Celui-ci est rarement abordé lors du premier entretien; ce dernier servant de test sur votre compatibilité avec l’entreprise et ses valeurs.

Définir une fourchette de rémunération
Cette fourchette est à définir lors de la préparation de votre entretien; au même titre que vos motivations et compétences.
Pour cela aidez-vous des différents barèmes que vous pouvez trouver sur internet en fonction de votre localisation, votre expérience, … Dans tous les cas, vous devez être en mesure de justifier le salaire que vous demandez.
Lorsque l’on vous pose la question en entretien, donnez toujours un fourchette et non un chiffre fixe. Cela permettra d’ouvrir le dialogue avec le recruteur.

Apprenez à négocier
Vous ne pourrez pas négocier sans faits concrets. Le recruteur connaît le marché du travail et les salaires.
Faites de vos faiblesses un atout et ayez les arguments pour que l’employeur en face de vous ne revoit pas vos prétentions salariales à la baisse.
Si vous avez d’autres pistes concrètes, communiquez-le à votre recruteur, cela peut influer sur la proposition qu’il va vous faire.
Surtout, ne rentrez pas dans un rapport de force et restez ouvert aux arrangements. La négociation doit rester cordiale.

Si vous êtes jeune diplômé, que le poste vous plaît mais que l’entreprise n’a pas le budget correspondant à votre fourchette haute, revoyez votre prétention à la baisse. Il sera toujours temps de la renégocier à la fin de votre période d’essai.

Gardez à l’esprit que lorsque vous négociez votre salaire, vous négociez tout le package : 13ème mois, participation aux bénéfices, primes, … Ces bonus peuvent rendre l’offre faite très intéressante.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com