Etat des lieux : le chômage dans l’informatique

Depuis la crise financière de 2007/2008, le chômage du secteur de l’informatique et des télécoms poursuivait sa hausse. Le cycle a pris fin en 2016 où l’année se termine avec une baisse du nombre d’inscrits au Pôle Emploi.

En Juin 2017, Pôle Emploi comptait 47.100 demandeurs d’emploi inscrits dans les catégories ABC pour le secteur. Une légère baisse car ce nombre était de 47.500 un mois auparavant.

La courbe du chômage des métiers IT est caractérisée par un effet de saisonnalité. Le nombre de chômeurs augmente nettement sur les mois de Juillet et Août; et cela se vérifie sur 2017. Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité s’élève à 37.500, soir une hausse de 1.400 inscrits en un mois. Si cette tendance se confirme cette année encore, le mois d’Août connaîtra une hausse encore plus forte de chômeurs.
A noter que la hausse de Juillet concerne principalement les jeunes (+2.8%), avec des progressions limitées pour les 25-49 ans (+0.9%) et les seniors (+0.3%).

Dans ce cas, comment expliquer le discours du patronat qui revendique 6 ans de création nette d’emploi ?
Les ESN et éditeurs sont les premiers employeurs de cadres informaticiens mais se ne sont pas les seuls. La transformation numérique des entreprises et le développement de techniques d’automatisation peuvent être source de suppression d’emploi et/ou d’un recul du besoin de main d’oeuvre.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com