Editeurs de logiciels : 13.5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Le SYNTEC Numérique en partenariat avec EY vient de publier sont classement annuel des éditeurs de logiciels français.

Le trio de tête est composé des mêmes acteurs que l’année dernière, mais avec une légère modification : Critéo passe devant Ubisoft pour cette année.

TOP10 logiciels 2017

Le secteur est l’un des plus dynamique en France avec une croissance de 12% pour la filière. En 2016, les 358 éditeurs de logiciels ont généré un revenu de 13.5 milliards d’euros. Et toutes les structures y ont participé quelle que soit leur taille.

L’édition logicielle est un secteur qui a confiance en l’avenir et le prouve avec ses 7000 créations de poste en 2016. 85% des éditeurs prévoient d’augmenter leurs effectifs cette année.

L’innovation est au coeur de la stratégie de développement des éditeurs. Ils y consacrent 10% de leur chiffre d’affaires, un taux qui monte à 18% chez les pures players. A noter que 74% des effectifs R&D des éditeurs sont basés en France.

Le secteur poursuit sa mutation vers le cloud. Une tendance très marquée chez les éditeurs débutant leur activité : certains ont fait le choix du 100% cloud dès leur lancement.

top-250-2

Les éditeurs français ont des envies d’internationalisation. Parmi ceux générant plus de 100 millions de CA, la majorité des ventes est déjà effectuée à l’export (62% en 2016). Mais ce n’est pas encore le cas pour les PME moyennes. La part croissante du chiffre d’affaires réalisé hors des frontières françaises s’explique par l’émergence des « champions » tournés vers l’international et cela dès leur création.

Le recrutement reste l’une des principales difficultés du secteur pour 78% des éditeurs et 83% soulignent la rareté des profils recherchés. Ces derniers sont assez divers mais les développeurs restent les plus demandés : 71% des structures en cherchent.

Des perspectives d’évolution ?
Un changement majeur s’est opéré en 2017. Les éditeurs placent le secteur banque/assurance devant l’industrie parmi les secteur à cibler en priorité. Le troisième secteur secteur étant le public, même si les appels d’offres restent difficiles d’accès pour les éditeurs.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com