Digital et IT : les métiers sollicités en 2016

Digital et IT : les métiers sollicités en 2016

En 2016, certaines professions du digital et de l’IT se sont démarquées et ont été plus sollicitées que d’autres. Retour sur ces métiers qui ont le vent en poupe.

Data analyst
Il s’agit d’un métier récent dans le secteur mais il est l’un des plus demandé en 2016. Acteur clé du service marketing, il apporte son expertise et son analyse par le biais de création de reportings issus de la base de données de l’entreprise. Le salaire moyen est de 35K€ pour un profil junior et peut aller jusqu’à 55K€ pour un senior.

Architecte sécurité applicative
Il est chargé de proposer des solutions sécuritaires répondant aux besoins de l’entreprise. Ce poste est devenu essentiel pour des entités en pleine transformation digitale. Il travaille sur les serveurs, les logiciels et systèmes d’exploitation. Le salaire peut varier de 45 à 65K€ en fonction de la taille de l’entreprise et de l’importance des tâches confiées.

UX Designer
Son rôle est d’optimiser le parcours de l’utilisateur sur les différents outils de l’entreprise. Il est également en charge d’améliorer l’image de l’entreprise et de fidéliser les clients. Côté salaire, il oscille entre 35K€ jusqu’à 60K€ pour un senior.

Chef de projet SI
Il s’impose désormais comme leader au sein des sociétés. Pour conseiller et guider au mieux ses équipes, il doit comprendre le langage technique utilisé par ces dernières. Cela lui sert également pour mesurer les résultats des actions menées. Ce métier consiste de partir de l’expression des besoins des entreprises pour élaborer des solutions informatiques adéquates. En terme de salaire, il varie de 35 à 75K€ en fonction des profils.

A contrario, certains métiers se trouvent beaucoup moins sollicités par les entreprises.

Community manager

Le CM a été un profil très recherché durant ces 5 dernières années. Il est toujours nécessaire pour les entreprises d’être présentes sur les réseaux sociaux mais la plupart ont désormais leur propre community manager en interne, ou elles passent par des agences spécialisées. Il est possible pour ces profils d’évoluer vers des postes de social media manager ou de content manager. Le salaire varie entre 25 et 55K€ selon la taille de l’enseigne et l’importance des tâches.

Webmaster
On lui attribuait plusieurs fonctions et on se dirigeait vers lui à chaque question technique. Ce n’est désormais plus le cas et le métier est en train de disparaître, les métiers étant plus précis : développeur front-end/back-end, chargé SEO, manager e-CRM, … Le profil de webmaster intéresse toujours les petites entreprises qui ne peuvent financièrement avoir plusieurs profils. Sa rémunération est comprise entre 30 et 45K€ et augmente moins rapidement que les autres métiers du secteur.

Formateur des TIC

Le web se complexifie et les pratiques doivent évoluer rapidement. Fini le temps des formateurs venant animer un cours, aujourd’hui les salariés se forment via des MOOC ou par le e-learning pour associer pratique et théorie. Son salaire dépend s’il est freelance ou employé, dans ce dernier cas la rémunération varie entre 30 et 45K€.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com