Chef de projet digital : un métier essentiel du web

Les entreprises sont à la recherche de professionnels de plus en plus spécialisés pour tirer profit des innovations possibles avec le web.
Le chef de projet digital devient donc incontournable. Il devra s’appuyer sur les compétences spécifiques de ses collègues et partenaires pour concrétiser les projets.

Côté compétences, le chef de projet digital doit avoir un mix de hard skills et soft kills :
– Bases de langages de programmation (HTML, CSS, …)
– Compétences en marketing digital et management transversal
– Esprit d’analyse
– Compréhension des enjeux techniques
– Capacité à mettre en place et travailler selon certaines méthodologies (Scrum, Agile)

Pour être capable de comprendre le besoin métier et de le traduire en cahier des charges, il doit également avoir quelques qualités humaines comme un bon relationnel, savoir gérer son stress ou encore être autonome.

La formation et l’expérience sont essentielles mais ne sont pas à considérer comme acquises. Le numérique évolue vite et il est essentiel de se tenir à jour par le biais d’une veille technologique. La presse spécialisée est une valeur sûre, certains sites doivent également devenir des réflexes, les réseaux sociaux sont une bonne source, tout comme les Mooc. La curiosité doit être la première qualité du chef de projet.

Côté carrière, il s’agit d’une plutôt bonne situation. La digitalisation est une tendance de fond assez prononcée pour que cela soit au coeur des préoccupations de chaque entreprise. Le métier à donc le vent en poupe dans de nombreuses structures. Et quelques expériences convaincantes de fin d’études peuvent permettre de se vendre sur le marché. Pour faire la différence, il est intéressant d’avoir une spécialisation identifiée (marketing, CRM, …). Lors de l’entretien d’embauche, il convient de démontrer ses compétences en présentant ses projets précisément, développer les problématiques rencontrées et les solutions apportées.
De plus, le chef de projet digital doit être une personne ouverte, disponible, sociable mais également capable de trancher pour faire avancer les projets.

Et après ?
En fonction de la structure, il est possible d’évoluer vers un poste de directeur de projets voir de directeur SI s’il y a une appétence technique. S’il affine ses soft skills, il peut évoluer en tant que consultant ou directeur conseil.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com