85% des jeunes diplômés informaticiens de 2013 travaillent en 2014

D’après une étude de l’APEC, Association Pour l’Emploi des Cadres, 85% des informaticiens diplômés en 2013 étaient en poste en 2014. Un taux d’insertion bien plus élevé dans l’informatique que tout secteur confondu avec un taux à 63%. Quel poste occupent-ils ? Quel contrat ont-ils obtenu ? Dans quel secteur sont-ils embauchés et à quel prix ?

Une majorité de CDI pour des postes épanouissants

S’il est parfois compliqué de trouver un premier emploi qui correspond complètement à ses études, 83% des jeunes professionnels de l’informatique estiment que leur poste correspond à leur projet professionnel. Une chance pour ces nouveaux arrivants sur le marché du travail qui peuvent appliquer tout ce qu’ils ont appris au cours de leurs cursus scolaire et entamer une carrière qui les passionne.

Le taux d’insertion des jeunes diplômés en informatique, même s’il a reculé en 2014 d’un point par rapport à l’année précédente, est élevé. Un taux moyen à 85% d’insertion qui évolue en fonction du type d’établissement scolaire fréquenté : 90% des étudiants sortant d’une école ont trouvé un emploi en 2014 contre 75% des étudiants venant des universités. De même, les diplômés d’écoles obtiennent, d’après l’étude de l’APEC, plus facilement un CDI : 94% des diplômés d’école ont obtenu un contrat à durée indéterminé contre 85% des diplômés d’université.

Les jeunes diplômés embauchés par les entreprises informatiques

Les entreprises informatiques sont les premiers recruteurs des jeunes informaticiens : 68% d’entre eux ont été embauchés par ce secteur en 2014. Le reste de la promotion a intégré le secteur industriel, celui de la banque et encore des assurances. Par ailleurs, 42% des 30 000 recrutements de cadres de l’année 2014 ont concernés de jeunes diplômés.

L’étude de l’APEC dévoile cependant que les profils de jeunes diplômés ont davantage été retenus pour des questions budgétaires. Malgré tout, ces nouveaux diplômés bénéficient d’un salaire à l’embauche qui est bien plus élevé que la moyenne. L’étude estime leur salaire moyen à 31 700 euros contre 28 700 tout secteur confondu.

Proudly powered by WordPress   Premium Style Theme by www.gopiplus.com